/***************************************************** * EQUALISE THE WIDTH OF TABS IN DIVI TAB MODULE */
+91 9620 604 607 asif.bedif@gmail.com

Cultures Vivrières:

Loviguié Rondon: Ici, l'autosuffisance alimentaire est une priorité

AGRICULTURE:

CULTURES VIVRIERES:

La culture vivrière est une culture essentiellement tournée vers l’autoconsommation et l’économie de subsistance. La production n’est destinée ni à l’industrie agroalimentaire ni à l’exportation. Elle est en grande partie autoconsommée par les paysans et la population de loviguié.

Les principales cultures vivrières qui entrent dans la consommation locale, sont selon des statistiques établies en 2004  : La banane plantain, le manioc, le riz , l’igname, le taro. le maïs

Les mets à base de la  banane plantain, du manioc et du  riz de commerce constituent  les aliments  des loviguiéens.

 

Cultures du piments verts
Image legend ici


6 Biens consomptibles sont des biens qui disparaissent dès l’utilisation.
7 DJEKOUGBO est une appellation ABBEY. Il veut signifier grand marche.

Comme nous l’avons souligné, le sol de LOVIGUIE est propice et destiné aux activités qui concernent l’Agriculture en général. Ce qui n’écarte pas aussi les cultures vivrières. Dans ce sens, A LOVIGUIE, on y trouve à titre de cultures vivrières : la banane  qu’elle soit plantain ou douce ; le manioc ; le taro ; igname ; riz. C’est de même le réceptacle des cultures qui se nourrissent essentiellement d’eau tels que : la canne à sucre ; la tomate ; aubergine ; choux ; concombre ; carotte ; piments….
En clair, la ville de LOVIGUIE est riche en matière de cultures, puisqu’elle est dotée de plusieurs atouts naturels qui permettent d’avoir en partage certaines cultures pratiquées ailleurs comme le cas des produits réclamant l’eau qui sont aussi pratiquées au Nord.

 

Quels usages affectent-ils à ces cultures vivrières ?

Etant des matières consomptibles 6 nourricières et vitales pour la personne humaine, la production des cultures vivrières est répartie comme suit :
– Une partie de production sert de consommation de base. C’est la provision des Loviguiens à côtés des finances qu’ils possèdent traditionnellement. Le riz ; la banane ; le manioc collectés ou réservés par les habitant de cette ville, sont rendus essentiels le jour où ils sont dépossédé de finances (argent).
– Le reste est commercialisé dans un grand marche appelé ‘’ DJEKOUGBO’’ 7 .

En plus d’être transportés vers d’autres villes et villages de la Cote d’Ivoire, là où le besoin se fait sentir.
De toute manière, ce qu’il importe de savoir : C’est que les cultures vivrières fondent la base de consommation des habitants de LOVIGUIE. Pour ce faire, pour accroitre la productivité, il faut impérativement insister sur l’encadrement. C’est-à-dire la disponibilité des fonds
d’assistance, de formations spécifiques…..

Pour cela, il faut une assistance de l’Etat par l’entremise de l’ANADER ou autres….

Main menu